AAC
fr | nl

Le marché porte sur le remplacement des menuiseries extérieures, l’adaptation des logements pour l’amélioration de la ventilation, la rénovation des façades et la peinture des communs.

Ces travaux concernent deux immeubles: le premier construit en 1973, le deuxième en 1980. Le projet comprend au total 155 loge- ments, gérés par une coopérative de locataires.

Le remplacement du simple-vitrage par du double-vitrage de manière systématique dans ces bâtiments mal isolés conduirait à la formation de condensation dans les murs. Une analyse a donc été réalisée afin de déterminer les risques encourus par ce travail et de mettre en évidence des solutions.

Une étude approfondie de la composition des parois a été réalisée, afin de calculer les coefficients de transmission thermiques et les déperditions selon la NBN B 62-002.

Des simulations thermiques avec le logiciel graphique THERM ont permis de mettre en évidence les points de condensation.

Les résultats de cette étude nous ont amenés à mettre en évidence des scénarios de ventilation qui vont diminuer ces risques de condensation. Une ventilation mécanique avec récupération de chaleur est assurée au sein des bâtiment. Ce type de ventilation prend les calories de l’air extrait pour réchauffer l’air entrant et permet ainsi un gain économique et environnemental.

Une isolation des façades est envisagée pour diminuer les déperditions thermiques des parois.