AAC
fr | nl

Le bâtiment présente une surface vitrée très importante et peu performante. Dans la situation actuelle, il représente la part la plus importante des déperditions thermiques.
Le budget de base ne permet pas d'isoler les façades par l'extérieur. Cependant, le mode de remplacement des châssis sera étudié, notamment au niveau des seuils et des bâtées, pour pouvoir intervenir ultérieurement sur les façades.

Les solutions envisagées anticipent la rénovation de l'enveloppe dans sa globalité. Les problèmes latents comme les ponts thermiques et les risques de condensation dans les murs sont intégrés dans l'étude du remplacement des châssis.