AAC
fr | nl

L'école des « Petits Goujons », légèrement en retrait par rapport à la rue, est facilement identifiable. Son style architectural pavillonnaire singulier tranche avec le caractère urbain des immeubles aux alentours.

Le bâtiment bas et sa cour à l'arrière, créent une déchirure dans la densité de l'îlot. Cette ouverture laisse apparaître les arrières de maison, un entrelas de cours et d'annexes. L'école Marius Renard, bâtiment imposant, domine la cour de récréation. Deux sorties de secours donnent directement dans la cour des « petits Goujons ».

L'école a déjà été agrandie dans les années 80. Toutefois, le manque de place est criant et de nombreuses fonctions ont lieu dans des locaux inadaptés. La cantine sert d'entrée, d'accueil et de garderie. Le préau intérieur est divisé par du mobilier, afin de pouvoir servir de classe et de local théâtre. Deux modules de classes ont été réunis pour en faire une salle de gymnastique.

En outre, un pavillon provisoire est installé au fond de la cour. Il est entouré d'un espace résiduel inexploitable. La présence de trois classes dans un bâtiment indépendant complique l'organisation de l'école actuelle.

L'emprise au sol du projet est optimisée afin d'agrandir nettement la cour de récréation. Les quatre nouvelles classes sont placées au dessus du pavillon avant. La démolition du pavillon arrière fait ainsi gagner 212 m2 de cour. 
D'autre part, le haut bâtiment de l'école voisine crée une zone d'ombre continuelle dans la cour des « Petits Goujons ». Le nouveau préau et la salle polyvalente se placent dans cette zone sombre et peu exploitable. Le reste de la cour, plus ensoleillé, est divisé en différentes zones de jeux et de découvertes. 
La réalisation d'un nouvel étage rend les bâtiments voisins moins écrasants.

L'orientation Est-Ouest des façades vitrées permet un apport solaire direct en mi-saison, sans risque de surchauffe en été.

Le rehaussement de l'école d'un niveau permet un raccord plus harmonieux avec les constructions voisines, nettement plus hautes. Le premier étage en retrait laisse toutefois l'architecture du bâtiment originel perceptible. L'utilisation de matériaux simples comme le bois, les finitions en enduit blanc et les touches de couleur signifie la singularité de l'école par rapport à son quartier.

La nouvelle salle polyvalente et le préau équilibrent le rapport entre la cour et le bâtiment « Marius Renard ». L'espace sous le préau est à échelle des enfants et les pilotis donnent un caractère léger et ludique à l'extension dans la cour.